Deuil parental

Ce n’est pas acceptable

Comme vous le savez si vous me suivez depuis un moment j’ai perdu ma fille aîné Emma en 2011. Aujourd’hui cela va bientôt faire 9 ans qu’elle n’est plus là physiquement mais toujours dans nos cœurs et jamais loin dans les pensées. Nos vies continuent sans elle pour elle. Si j’écris aujourd’hui c’est pour alerter et ajouter mon grain dans le débat du moment.

A l’époque je ne travaillais pas et le papa était à son compte heureusement pour nous car le gouvernement décide qu’après la perte d’un enfant vous avez seulement le droit de 5 jours de congés. 5 jours. 5 jours pour aller à la mairie et faire la déclaration soit d’un enfant mort née soit la déclaration de mort. 5 jours pour choisir les derniers habits de votre bébé. 5 jours pour choisir le cercueil. 5 jours pour choisir l’enterrement où incinération. 5 jours pour choisir les pompes funèbres qui vont s’occuper de votre bébé. 5 jours pour pleurer toutes les larmes de ton corps pour après retourner travailler comme si rien n’était. 5 jours pour faire les autres démarches administratives comme la caf, la sécurité sociale, le rsi, et j’en oublie. 5 jours pour trouver l’argent pour l’enterrement car cela coûte cher.

J +1

Quand nous avons perdu Emma nous sommes rentrés à la maison le lendemain de l’accouchement. De partir de l’hôpital c’était difficile et en même temps un soulagement car nous étions dans une chambre de maternité et à chaque fois qu’on entendait un bébé pleurer on pleurait encore plus. Dès qu’on était rentré j’ai mis tout ce que j’ai pu dans un placard et la table a linger, le lit et le siège auto , qui avait fait un aller retour à l’hôpital pour quand même rentrer sans un bébé, aussi. J’ai pleurer toutes les larmes de mon corps. Et quand il y en avait plus je regardais le vide. J’étais en colère, meurtri et vide en même temps.

J +2

Nous sommes redescendu à Beziers afin d’aller à la mairie pour faire la déclaration d’une naissance d’un enfant sans vie. Je vous en parle de la douleur de ce petit bout de papier ? Je vous en parle du mal-être d’être obligé de dire à un inconnu que notre enfant était là dans mon ventre il y a quelques jours pour aujourd’hui ne plus y être et en plus ne sera jamais avec vous ? Autant vous dire que j’ai pleurée comme une madeleine devant des inconnus pendant plus qu’un mois.

J + 3

Après avoir vue les pompes funèbres on était en plus dans notre état de choc et de deuil inquiets. 1400 EUR cela ne semble pas être énorme mais à l’époque c’était bien plus que ce qu’on avait prévu. Surtout que nos dépenses les temps précédents étaient pour accueillir un bébé. Et puis il fallait l’accord de la personne qui avait la concession du tombeau familial. Cette personne étant ma belle mère qui disait que la mort de notre fille était de ma faute on peu dire que c’était plus que tendu.

J +4

L’hôpital nous a téléphoner pour nous dire qu’il fallait faire plus d’examens afin de savoir pourquoi Emma était morte. Pas une autopsie mais l’hôpital de Béziers n’avait pas les moyens de faire les examens et du coup c’était l’hôpital de Montpellier qui allait s’en occuper et cela prendra 5 jours.

J +10 29 mars 2011

Le jour de l’enterrement autant vous dire que les 5 jours que l’état vous donne si gracieusement comme congés après la mort de votre enfant sont déjà bien dépassés. De voir ce petit cercueil qui contenait mon bébé d’amour m’a arraché le cœur je me voyais disparaître avec elle dans le tombeau. Ma mère et ma petite sœur m’ont soutenu quand mes jambes n’arrivait plus à me tenir debout. Nos derniers adieux dans la maison funérailles n’ont pas eu assez de temps où bien le temps c’était arrêté. Je ne pouvais pas me rendre dans cette chambre pour voir ma fille avec ses premiers et derniers habits et doudouds. Elle était enveloppé dans la couverture que je lui avais fait en crochet (je n’ai jamais retouché un crochet depuis), ma sœur lui a donné son doudou préféré et ma belle mère lui a donné un améthyste pour la protéger. Mais tout cela n’était pas suffisant et ne le sera jamais suffisant. Ces petits cadeaux ne seront jamais égale à toute l’attention qu’elle aurait eu si elle avait été en vie.

J + je ne sais pas combien car le temps après la perte d’un enfant devient flou

Ma mère nous a aidé à ranger les affaires de bébé comme il faut si jamais il y aurait un autre dans le futur. Le lit et la table a linger ont’ changé de famille pour accueillir un autre bébé. J’avais de la haine, de la rage, de la douleur, de la tristesse si on peut l’appeler comme ça, du vide puis des fois j’arrivais à sourire pour après avoir mauvaise conscience et retomber dans la rage puis haine. Je culpabiliser énormément et cela m’arrive de le faire aujourd’hui aussi car j’ai été éduqué dans un système qui m’a fais croire que l’on pouvait faire confiance à la médecine. Une pré-éclampsie se traite alors que je n’étais pas traité du tout. Notre culture nous a appris qu’une mère sait quand ça ne va pas ce qui est vrai mais notre culture nous apprend pas que si vous êtes mère pour la première fois personne ne va vous écouter car vous ne savez rien.

J’aimerai vous dire Mr le Président Mr/Mme la Ministre

5 jours ou 1é jours de congés après la mort d’un enfant ce n’est pas assez et ce n’est pas acceptable ni digne d’un gouvernement d’imposer ses jours de deuil qui en plus devient des jours de stresse car de reprendre un travail dans un état second ne devrait pas être légal. Prenez l’exemple de la Suède ou la mère est indemnisé 39 jours après l’accouchement d’un enfant mort née, et le père a droit a 20 jours. Ce n’est pas énorme mais c’est un bon début. 5 ou 12 jours ce n’est pas assez et est ce qu’il ne coûterait pas moins cher a la sécurité sociale et aux entreprises de voir plus grand et d’allonger la congé? Car si une personne vient de perdre son enfant 5 ou 12 jours pour commencer à aller de l’avant n’est pas suffisant alors elle sera obligé de voir son médecin traitant, un psychiatre pour se faire marquer un arrêt de travail pour cause de dépression, les médicaments qui vont avec et ainsi de suite. C’est dans l’intérêt de la sécurité sociale et aux entreprises d’être plus humains d’être une société plus collectif que individualiste. Si vous vous perdez votre enfant vous arriverez de retourner travailler 5 jours après?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.